• Nous vous souhaitons à tous d'excellentes vacances!

    Pour septembre, n'hésitez pas à vous présenter aux élections du  Conseil d'établissement: on apprend beaucoup (sur le fonctionnement de la crèche, sur la petite enfance) et cela favorise un réel échange entre parents!

    Bonne rentrée scolaire aux Grands, et bon retour à tous.

    Amicalement,

    Les parents élus 2011-2012 du Conseil d'établissement


    votre commentaire
  •  

    Voici le compte-rendu du dernier conseil d'établissement.

     

    1. Prévention et santé

     

    • Quels sont les critères qui conduisent à l’éviction d’un enfant ?

     La règle qui préside à l’éviction est simple : elle n’a lieu qu’en cas de pathologie dangereuse pour les autres enfants (par exemple : coqueluche, rougeole, herpès, teigne, gale, tuberculose). Dans la pratique, le cas le plus fréquent concerne les conjonctivites à condition qu’elles soient purulentes (elles sont alors très contagieuses et très désagréables — et le traitement, très efficace, permet à l’enfant de revenir à la crèche dès le lendemain).

     Ni la varicelle ni le pied-main-bouche ne sont donc concernés par les évictions.

     Toutefois, l’appréciation de l’état de l’enfant par la direction peut aussi entraîner une éviction. Par exemple si l’enfant a une très grosse fièvre et ou d’autres symptômes associés, si d’autres enfants présentent les mêmes symptômes (notion d’épidémie), si les conditions pour un accueil en sécurité ne sont pas réunies (équipe restreinte, absences ou déplacements des responsables…).

     

    • A quelles conditions se voit-on rembourser une journée de crèche ?

     • Qui prend la décision ? La décision est prise par le médecin de la crèche, grâce à l’éclairage de l’équipe de direction (il s’agit donc plutôt d’une validation par le médecin d’une décision de l’équipe de direction en charge de l’enfant).

     Un certificat d’un médecin de ville peut aussi entraîner cette décision.

     • Comment le savoir ? Un E apparaît sur la facture en cas d’éviction.

     • Quelle est la règle ? L’éviction n’est effective administrativement qu’en cas de pathologie mettant en danger les autres enfants. Le reste (grosse fièvre…) est considéré comme des conseils de bon sens pour le bien-être de l’enfant et ne donnent pas lieu à une éviction — il peut parfois arriver cependant que ce soit le cas si c’est très pénalisant pour les parents ; c’est à l’appréciation de la direction).

       • En quoi consiste la politique de prévention menée dans le cadre de la crèche ?

     A la crèche même, la politique de prévention consiste dans des petits gestes fréquents (lavage des mains des enfants systématique avant le repas (y compris des bébés à l’aide d’un gant) et des adultes à la solution hydro-alcoolique après le mouchage de nez), dans le soin apporté aux jouets (ils sont lavés une fois par semaine par roulement — tous les jours en cas d’épidémie) et dans l’hygiène en cuisine, très stricte et très réglementée. Ainsi, par exemple, chaque conserve est plongée dans une eau vinaigrée un quart d’heure avant d’être ouverte.

     La politique de conseils de vaccin participe de cette politique de prévention.

      Les problèmes de personnel

     • Les parents souhaiteraient de la part de la DFPE un point sur la situation (à l’échelle de la crèche et à celle de la ville de Paris) ;

     • Une amorce de réflexion a-t-elle débuté sur la règle (dommageable) des 6,5 enfants / adulte ?

     En raison de la réunion du jeudi précédent (31 mai), où les représentants des parents ont été reçus à la DFPE, ce point a été assez vite traité (voir le compte-rendu)

     Certaines choses ont toutefois été rappelées :

     -          la règle des 6,5 enfants par adulte est bel et bien une moyenne établie par jour : elle fait donc fi des différents moments de la journée.

     -          A la crèche Petit, afin de s’adapter au nombre d’enfants présents en fonction des heures de la journée, il a été décidé cette année que 3 adultes accueilleraient les enfants à l’ouverture de la crèche et qu’il y en aurait 4 le soir, moment où les enfants sont plus nombreux.

     -          La crèche Petit pose un problème particulier du fait de son architecture bien spécifique (il y a de fait deux espaces différents).

     -          Un pool de remplaçant(e)s a été créé cette année (en octobre puis en février) et 126 personnes ont ainsi été recrutées pour tout Paris.

     

    1. Autres points

    • Lors du premier conseil, l’idée de placer des verres d’eau à la libre disposition des enfants avait été évoquée dans le cadre de l’autonomisation des enfants : comment cela se passe-t-il ?

     C’est un projet encore à l’étude (pour les 3 plus grandes sections) car il faut éviter les batailles d’eau et les brocs trop lourds (l’eau qui coule des robinets est trop tiède pour être consommée).

     Quand il fait beau, des verres et un broc sont à la disposition des enfants dans le jardin, sous la surveillance des adultes.

     • Une réflexion a-t-elle été menée sur ce temps particulier qu’est la fin de journée, au cours duquel les enfants sont regroupés et les adultes moins nombreux ?

     L’équipe sait que les temps de séparation et de retrouvaille sont difficiles pour les enfants et tente de trouver des réponses pour les apaiser. Cette question renvoie aux problèmes du manque de personnel et à celui de la gestion des flux : il y a plus d’adultes le soir que le matin, et l’ouverture des portes entre sections participe à l’amélioration de la gestion de ce moment (cela permet à l’enfant qui reste d’avoir accès à d’autres jeux, par exemple).

     • Quel est le bilan de  la 2nde journée pédagogique ? (et quelle est la date de la 3ème ?)

     La 2ème journée pédagogique portait sur le même thème que la précédente et l’intervenante était la même : le projet pédagogique autour de l’ouverture des espaces de la crèche se poursuit donc. Il arrive progressivement jusqu’à la section des bébés.

     Concrètement, la salle des petits-moyens a ainsi été réaménagée ; un bac à sable à disposition a été placé chez les grands-moyens, ainsi que des crayons et des puzzles chez les grands.

     Les enfants ont investi les jeux. L’équipe a encore manifesté son enthousiasme pour ce projet ambitieux qui améliore la qualité de l’accueil des enfants, et les quelques réticences initiales semblent avoir disparues.

     • Quel est le projet pédagogique  de la crèche pour l’an prochain ?

     Le projet se poursuivra donc l’an prochain, malgré le changement de direction (retour de Mme Vivancos et de Mme Boudot).

     Le projet autour du jardinage reste par ailleurs d’actualité et sera poursuivi par Maud Boudot entre autres.

     • Y aura-t-il un suivi des auxiliaires pour les enfants qui restent à la crèche l’an prochain ?

     Il y aura une auxiliaire qui suivra chacun des 4 groupes qui restent :

     ·         Edinah et Laetitia s’occuperont des futurs grands (actuels grands moyens et petits moyens) avec une nouvelle auxiliaire non encore affectée et probablement une auxiliaire sur 2 jours qui remplacera Laurence qui venait mardi et mercredi.

     ·         Danielle et Céline seront avec les grands-moyens (actuels grands bébés);

     ·         Elodie sera accompagnée d’une nouvelle auxiliaire non encore affectée et aura en charge les petits-moyens (actuels petits bébés);

     ·         Angéline et Anaïs seront avec les grands-bébés ;

    ·         Coumba et une nouvelle auxiliaire non encore affectée s’occuperont des bébés.

    ·         Enfin Mirette occupera le poste volant sur le pôle bébés.

     ·         Isabelle, Nadine et Rosine quittent la crèche.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires