• Compte-rendu Conseil d'Etablissement du 30 mai 2013

    Suivi des travaux réalisés à la crèche

    L’origine de la fuite a été localisée, elle provient du toit d’un bâtiment qui jouxte la crèche. Il s’agit d’un logement privatif équipé de 2 balcons. Sous la dalle de ce balcon, des racines d’arbre ont poussé et ont heurté la paroi du balcon, ce qui entraîne les fuites au sein de la crèche. L’entreprise « France étanchéité » intervient pour la réalisation des travaux cet été. Ils débuteront au moment du regroupement des crèches. Il est nécessaire de faire des sondages « à chaux » et une refonte des balcons.

    Pour le moment, des travaux intermédiaires ont été réalisés et c’est Paris Habitat qui en assume les frais. Ce sont ces fuites qui ont occasionné des moisissures, celles-ci ont été traitées en partie lors de la fermeture exceptionnelle récente de 2 jours. L’atrium a été entièrement décontaminé. Il reste quelques endroits où les moisissures persistent comme la cuisine, la biberonnerie et le couloir d’accès. Ces moisissures ne sont visiblement pas toxiques pour le moment mais une nouvelle décontamination est prévue avant les travaux qui auront lieu cet été. La cuisine et la biberonnerie vont être entièrement rénovées et reconstruites puisqu’une redistribution de l’espace est prévue (séparation des 2 pièces). Celui-ci sera plus ergonomique pour les professionnels.

    Des travaux de peinture seront également effectués dans l’atrium et la salle des grands. Le coût de ces travaux s’élève à 30 000 euros environ et devraient durer 3 semaines.

    Au sujet des fuites de l’entrée de la crèche (donnant sur les escaliers), le problème semble récurrent. Il s’agit d’une fuite des colonnes d’évacuation des eaux usées de l’immeuble. La crèche doit de nouveau saisir Paris-Habitat (bailleur) pour une nouvelle intervention.

    La réouverture de la crèche est prévue le 2 septembre 2013.

    La restauration complète de la crèche Petit semble prévue en 2015.

    2)     Départs et remplacements des professionnels

    Magali (auxiliaire en stage de titularisation) a rejoint l’équipe suite au départ à la retraite de Véronique. Théoriquement, lorsqu’une crèche possède plus de 60 berceaux, 2 éducatrices de jeunes enfants (EJE) sont prévues dans l’effectif du personnel. Le remplacement de Véronique par une EJE a été demandé mais le CASPE ne peut pas certifier que cela puisse se faire (faute de postulantes).

    Angeline est en congé maternité, une auxiliaire de puériculture (stagiaire en vue d’une titularisation) va assurer son remplacement dès 15 juin. L’effectif actuel permet de faire fonctionner la crèche normalement d’ici là.

    Mme Boudot (Directrice-adjointe) quitte la crèche et sera remplacée dès la rentrée de septembre 2013.

    3)     Organisation des sections de l’année prochaine

    Mme Vivancos a envoyé un mail aux familles afin de proposer des réunions par section concernant la rentrée. Pour rappel :

    ·       Le jeudi 20 juin à 17h30 réunion pour les enfants qui vont chez les grands-moyens

    ·       Le mardi 25 juin à 17h30 réunion pour les enfants qui vont chez les petits-moyens

    ·       Le jeudi 27 juin à 17h30 réunion pour les enfants qui vont chez les grands.

    Cette année, beaucoup d’enfants entrent à l’école maternelle. Une réflexion d’équipe a été menée afin de penser le passage de certains « grands-bébés » à la section des grands. Les enfants changent toujours de section en groupe et sont accompagnés par une auxiliaire référente afin d’assurer la sécurité et la continuité au sein du groupe. Le mouvement du personnel occasionné par ces changements de section sera annoncé aux familles au cours des réunions du mois de juin.

    4)     Fête de fin d’année

    Elle aura lieu le vendredi 21 juin 2013 à partir de 17h.

    Si les parents souhaitent /peuvent s’investir autour d’animations particulières leurs propositions/participations sont les bienvenues.

    Une feuille sera affichée prochainement à l’entrée de la crèche afin que chacun puisse inscrire ce qu’il propose d’amener pour participer au goûter/buffet.

    5)     Gestion de l’agressivité des enfants dans les sections

    Soulignons que l’agressivité fait partie du développement « normal » dans enfants et qu’elle est particulièrement présente autour de l’âge de 2 ans. Il s’agit de pulsions agressives et non de gestes intentionnels à l’égard d’autrui.

    Les morsures, les griffures, le fait de tirer les cheveux ou de pousser en sont des expressions mais ne sont pas toujours repérables pour les parents. Les jeunes enfants ne sont pas toujours en mesure d’exprimer ce qu’ils ressentent avec des mots ce qui peut occasionner des pulsions agressives.

    La section des moyens (petits et grands) est chaque année plus concernée par cette thématique. Le personnel de la crèche s’attache à être le plus contenant, sécurisant et vigilant possible mais l’équipe rappelle néanmoins qu’aucune mesure de punition ou de privation n’est mise en place. Elle vise à apporter d’autres formes de réponses. Par exemple, l’équipe invite la psychologue au sein des sections afin de pratiquer des « observations » en vue d’améliorer la réflexion à ce sujet. L’équipe s’interroge en permanence autour de cela afin d’améliorer l’accompagnement des enfants et de favoriser la sécurité au sein des sections.

    Cette année, la psychologue est intervenue au niveau de la section des petits moyens, ses observations et les échangent avec l’équipe ont permis de mettre en place des activités particulières pour l’accueil des enfants/parents le matin et le soir et de veiller à la stabilité des professionnelles.

    Les auxiliaires et puéricultrices soulignent que les moments de transitions sont toujours particulièrement sensibles (arrivées et départs des enfants/parents, moments de transmissions, changement de personnel, événement imprévu) au sein de la section. Si la crèche rencontre par moment des difficultés liées à un manque de personnel, elle cherche à stabiliser les équipes au plus vite afin de garantir une certaine contenance.

     Les enfants sont très sensibles aux changements qu’ils soient extérieurs ou non à la crèche. Les tétines et doudous sont à disposition des enfants tout au long de la journée, ces objets aident à rassurer l’enfant lorsqu’il en éprouve le besoin. La communication avec les parents à ce sujet est essentielle afin que chacun puisse partager ces inquiétudes si tel est le cas.

    6)     Charte sur le marché alimentaire

    La DFPE a été interrogée sur la participation en amont des parents à un groupe de travail pour l’élaboration de la charte sur le prochain marché alimentaire. Leur réponse précise que toutes les exigences alimentaires sont définies par une diététicienne (aliments, équilibre des repas, choix des produits bio…) et que les responsables des établissement seront également sollicitées. De plus, les conditions de passation, de suivi, de contrôle et de recours du marché alimentaire sont encadrées par le code des marchés publics ; il est donc impossible de communiquer à des tiers des éléments à propos des offres ainsi que les critères d’évaluation afin de ne pas fausser la concurrence.

    7)     Exposition de la crèche aux ondes des antennes relais

    Est-il possible de savoir si des mesures ont été effectuées au niveau de la crèche Petit et si oui, à quelle date et quel est le seuil d’exposition (même s’il relève des anciennes normes).

    « Compte-rendu Conseil Etablissement 30 mai 2013

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :